March 11, 2016

CHAPEAUX D'ICI : HEIRLOOM

(photo par Stephanie Lou)

La deuxième marque montréalaise de chapeaux que je vous présente cette semaine se nomme Heirloom, par Samantha-Tara Mainville. 

La montréalaise, qui a toujours été fascinée par la mode et le textile, a tout d'abord touché à la chapellerie lors d'un court atelier avec Lucie Grégoire, chapelière depuis plus de 20 ans. Suite à cet atelier, elle a suivi un cours de patrons pour approfondir les possibilités de fabrication d'un chapeau. "Il y a des règles de base lorsqu'on fabrique un chapeau, mais rien n'est définitif, et tu dois vraiment développer tes propres méthodes. J'ai pratiqué par moi-même pendant près de 2 ans et j'ai beaucoup lu sur le sujet avant de lancer ma ligne." me dit-elle. 

Que signifie Heirloom ? Le mot est synonyme d'héritage et a beaucoup de signification pour la designer. "Mon grand-père était camionneur et avait beaucoup de chapeaux de cowboy, qu'il chérissait. J'ai de bons souvenirs de lui me parlant de ses chapeaux avec passion, et même s'il n'est plus avec nous aujourd'hui, ma famille et moi les avons toujours. Je veux que Heirloom soit comme ça pour d'autres."

Pour la première collection, qui propose 17 modèles unisexes dont les prix varient entre 140$ et 300$, Samantha a utilisé du feutre de lapin au fini velours, pour donner de la texture, ainsi que du polyester matelassé et des accents de cuir. En plus de la boutique en ligne, on retrouve certains styles aux boutiques Mylène B. et Bodybag by Jude, dans le Mile-End.

(photos par Naomie Tremblay)

(photo par Stephanie Lou)
 

No comments: