January 4, 2016

2016

Photo par Gaëlle Leroyer

Et pouf, une autre année qui s'est envolée aussi vite qu'elle est arrivée. Nous voici en 2016, avec tous les souhaits de santé, bonheur, amour et prospérité, la promesse que ce sera une meilleure année. J'ai eu une année bien chargée: j'ai été chanceuse d'avoir eu mon portrait à quelques reprises dans des magazines, j'ai collaboré avec des marques que j'adore, je vous ai fait découvrir des produits que j'espère vous ont plus et j'ai partagé avec enthousiasme mes trouvailles montréalaises. J'ai travaillé très fort pour combiner mon blogue chéri à mon emploi de jour, pour continuer à le faire évoluer, le faire vivre. Ce blogue qui n'était à la base que pour le plaisir, et qui fait toujours parti de ma vie après 7 ans. 

Mais quelque chose de nouveau a pris de l'importance dans ma vie cette dernière année. Un projet qui me tient à coeur, que j'ai tardé à développé, et qui grâce à une personne bien spéciale, a finalement décidé de voir le jour. J'ai été très silencieuse quant à ce projet, préférant le laisser venir au monde sous sa propre identité, au lieu d'y apposer un sceau de blogueuse mode. Ce que la plupart des gens ignore à mon sujet, c'est qu'avant ce blogue, j'ai étudié en design de mode, puis j'ai travaillé dans l'industrie pendant quelques années, avant de tenter ma chance en rédaction. Il était donc naturel pour moi qu'un jour, je retourne à mon premier amour: le design. 

Vous avez peut-être entendu parler de ce projet, de cette nouvelle griffe mode qui est née en octobre dernier. J'ai subtilement porté ma marque à quelques reprises cet automne (Double Coated, Lookdujour.ca, Cuir de jour), et mon compte Instagram a aussi été complice. Le nom de ma nouvelle ligne de vêtements :




Une ligne de basiques, fièrement fabriquée à Montréal, qu'en noir et blanc, classique et indémodable. Des pièces essentielles d'une garde-robe, des coupes décontractées développées dans un tissu souple et si doux, qu'on ne veut pas enlever. Cette camisole qui se porte sous un veston, le t-shirt qu'on peut rendre chic ou bien enfiler bien relaxe le week-end à la maison. MAD, comme je surnomme cette ligne, est une collection en constante évolution. Des versions de basiques qui verront le jour au fil des saisons. Et est-ce que j'ai mentionné que tout était fabriqué ici-même, dans notre belle ville ? Il était très important pour moi d'encourager l'économie locale, de pouvoir inscrire "Fabriqué à Montréal" sur mes étiquettes. 

Depuis son lancement, Ménage À Deux se retrouve à la boutique Unicorn (5135 Saint-Laurent) et depuis peu, dans les villes d'Ottawa et Toronto. Ce qui me rend extrêmement fière, que MAD puisse rejoindre encore plus de femmes à la recherche du parfait basique. Et bien sûr, j'ai aussi lancé un site de vente en ligne, au www.menageadeux.ca, où l'on peut retrouver les cinq premiers styles de la collection. 
   
Je vous invite à jeter un coup d'oeil au site web, à suivre Ménage À Deux sur les réseaux sociaux (IG @menageadeuxmtl, Twitter et Facebook). Et qui sait, peut-être que vous succomberez à un des #MADbasics à votre tour! 

La suite demain, où je vous parle du look book de Ménage À Deux !

1 comment:

MAKSYM said...

Bravo!! :)